Rocketman nous fait décoller dans la vie d’Elton John

Deuxième biopic musical d’un artiste britannique ayant marqué son époque, en moins d’une année; quelle opinion?

Alors que Bohemian Rhapsody recréait des séances d’enregistrement et des concerts pour raconter le parcours de Freddie Mercury et Queen, le film sur Elton John, Rocketman, est construit comme une comédie musicale. Les chansons reflètent les émotions des personnages – par exemple, la scène avec le morceau «Tiny Dancer» (1971) – et pas seulement celles du chanteur – avec notamment tous les membres de sa famille et «I want love» (2001).

Cette différence est ce qui rend les deux films distincts et permet de ne pas penser que le deuxième est une copie – ou du moins, inspiré – de l’autre. On suit l’enfance, puis l’adolescence du prodige du piano, jusqu’au succès et à ses costumes de scènes hallucinants (d’ailleurs, une galerie d’images comparant celles du film et de la réalité défile dans le générique et c’est bluffant de réalisme).

Elton John est surtout un homme timide qui se cache derrière ces artifices, aussi grandioses soient-ils. On y découvre ses failles et ses doutes, ses addictions et sa dépression sans fard. La musique accompagne parfaitement tous les événements, condensés en deux heures, mais qui portent sur plusieurs décennies. Taron Edgerton, qui joue Elton John, chante et l’incarne avec précision et en nuances sans lui ressembler réellement. Le seul petit point négatif de l’acteur est qu’il manque de bonhomie, surtout au niveau des joues, qui rend si reconnaissable Elton John. Par contre, mention spécial pour l’Elton John enfant, tellement touchant et ressemblant comme en atteste une image en fin de générique.

En fin de projection, les chansons qui ont bercé mon enfance ont une nouvelle saveur au regard des épreuves qui les ont façonnées. Les paroles sonnent toujours justes, écrites par un parolier qui travaillait toujours en amont et de son propre côté. Car le succès résultait avant tout de l’amitié de deux artistes qui, ensemble, ont composé des chansons magnifiques et mémorables («Your Song» ou «I’m still Standing», entre autres).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :