Lectures estivales

Que l’on se prélasse sur la nouvelle plage des Eaux-Vives, dans les transports ou au bord d’une piscine, un bon livre, c’est tout ce qu’il faut amener avec soi en vacances.

NYT 36 Hours – Barbara Ireland (2019)

Les meilleures chroniques de voyage du New York Times sont réunies dans un nouvel ouvrage : 36 Hours. Cette fois-ci, ce sont des petites expéditions qui sont mises en avant, dans plusieurs villes à travers le monde : Paris, Dakar, Dubrovnik ou Madrid… Et la couverture, orange-rouge-très-soleil-couchant, est très belle (comme les autres volumes de la collection).

Une toile large comme le monde – Aude Seigne (2018)

Un de mes livres préférés ! Une histoire palpitante sur l’économie et l’écologie du web qui interroge sur la manière dont le monde pourrait vivre sans cette source de pollution invisible (quoique), omniprésente dans les vies de personnages bien plus proches les uns des autres qu’ils ne le pensent. Ce livre divertit autant qu’il donne à réfléchir.

Passage des ombres – Arnaldur Indridason (2018)

Fan de polar nordique? Celui-ci se déroule en Islande et conjugue deux périodes de l’histoire différentes : une énigme non-résolue devient la clé pour trouver le coupable d’un meurtre récent. Les mœurs et l’histoire du pays sont au cœur de l’intrigue bien ficelée. C’est le troisième tome d’une trilogie, mais qui ne se lit pas nécessairement dans l’ordre.

Rock – Philippe Manœuvre (2018)

Outre la musique, le journaliste et critique français raconte de nombreuses anecdotes du monde de la BD (il a été rédacteur en chef de Métal Hurlant), des médias ou d’amitié. Il écrit tout comme il parle, sans filtre et avec humour, dévoilant les facettes de personnalités, mais surtout, il met en lumière une époque, maintenant révolue.

PS I love you – Cecilia Ahern (2004)

En attendant le second opus (!) qui sortira en septembre (en anglais), c’est l’occasion de relire ce livre mythique qui fait du bien à chaque lecture. Comment survivre et reprendre goût à son existence lorsque l’amour de votre vie n’est plus? A partir de ce (triste) constat, l’auteure nous transporte dans une histoire d’amour, de famille et d’amitiés qui prouve que la vie vaut d’être vécue.

Americanah – Chimamanda Ngozie Adichie (2014)

C’est l’histoire d’une jeune Nigériane qui part étudier aux Etats-Unis. A travers une critique sociale des deux pays, le livre parle des inégalités, des interactions, d’oppressions ou de la notion de « maison ». Un must-read qui raconte bien plus qu’une histoire.

Savourer – Nadine Levy Redzepi (2019)

Livre de cuisine bourré de commentaires et d’anecdotes personnels, ce nouvel ouvrage est rédigé par une femme-de, Nadine Levy Redzepi, épouse du cuisinier-star du Noma à Copenhague. Elle mélange les influences (elle est née au Portugal) et propose des recettes familiales, revisées et qui semblent succulentes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :