L’art de ne rien faire

Dans un monde ultra-connecté et toujours en mouvement, prendre soin de soi même est devenu vital. Pour ne pas culpabiliser à ne rien faire, de nombreuses formes d’épanouissement personnelles venant du nord se sont donc retrouvées sur le devant de la scène afin de nous prouver que ce besoin n’était de loin pas de la paresse.

On connaissait le Hygge danois, le Lagrom suédois, le Cosagach écossais ou le Sisu finnois, toutes des méthodes de philosophie du bonheur venant du nord. Le climat et les températures plutôt rudes permettent la diversification des penchants à prendre soin de soi, au chaud. Toutes ces tendances cosy qui ont mis sur un piédestal les activités telles que prendre un bain plein de mousse, lire emmitouflé dans un plaid, allumer des bougies parfumées partout dans l’appartement et rester cloîtré chez soi en bonne compagnie avec des petits plats longuement mijotés.
Place maintenant au Niksen hollandais ou l’art de prendre du temps pour soi. Signifiant littéralement «ne rien faire», ce nouveau mouvement bien-être est un concept très répandu aux Pays-Bas qui consiste à ne rien faire pendant ses jours de congés. On prend alors le temps de se ressourcer et de décompresser, car tous ces moyens de se chouchouter partent du même constat: nous devons prendre du temps pour nous, voire nous ennuyer. L’idée est de se blottir dans un plaid, avec une boisson chaude et un feu de cheminée qui crépite (au lieu du son de la télévision). C’est une bonne image, mais elle n’est peut-être pas si facile à réaliser (pour la cheminée, surtout).

Vivre durablement
Le Lagom –qui signifie «ni trop, ni trop peu» en suédois -, prône une façon de vivre moins consumériste. On cuisine, on profite de la nature et on célèbre les expériences plutôt que les objets. Cela passe par la décoration minimalisme scandinave, les pauses «fika» (goûter) ou la méditation, chez soi ou en extérieur.
La meilleure chose dans ces tendances, c’est qu’elles nous permettent de ne rien faire et de ne pas culpabiliser de ces moments où l’on ne fait rien. On en a le droit et la sur-stimulation de nos corps et esprit n’est pas saine. Il est nécessaire de nous déconnecter et de nous ressourcer. Et profitez-en ! Surtout si ces pratiques sont millénaires et traditionnelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :