Jambes monogrammées

Tout a commencé il y a une année, lorsque les collants Gucci se trouvaient partout. Cette année, ils ont été rejoints par ceux d’autres marques de luxe.

Le précurseur dans le monde des collants est Henri Holland, de House of Holland. Le britannique proposait des collants imprimés jarretières, Big Ben ou Tour Eiffel, il y a déjà quelques années, mais point de logos. Eux se sont récemment retrouvés sur le reste de la garde-robe: jeans et vestes (Versace), sacs (Louis Vuitton), vêtements (Marine Serre) et certaines marques en créent pour attirer les jeunes acheteurs (Burberry, qui a aussi apposé son nouveau sigle sur des collants).

Les jambes étaient restées épargnées, mais elles ne le sont plus depuis l’hiver passé. Gucci sortait des collants (plusieurs opacités) pourvus de son emblématique double G et on les voyait partout sur Internet. Ces pièces permettaient d’étendre le nombre de produits «accessibles» (ils ne sont pas bons marchés, mais restent sensiblement moins cher qu’un sac ou n’importe quel vêtement) d’une grande maison et cela fut un succès. Depuis, la marque a élargi sa gamme pour plaire au plus grand nombre et continuer d’attirer des petits porte-monnaie: chaussettes hautes monogrammées, collants en dentelle, en résille ou à fleurs, déclinaisons de couleurs (blanc, noir, brun).

Et les concurrents de la marque italienne ont réagi à l’engouement. Fendi propose – en noir, en rouge, en blanc, en gris, … – des collants affublés du double F, plus ou moins fin. Cet accessoire modernise n’importe quelle silhouette bourgeoise (so 2019-2020). Dans un style plutôt sportswear, des chaussettes sont aussi disponibles, avec le double F surmonté d’un liseré fluo.

Autres motifs

Le créateur américain Marc Jacobs propose une paire blanche ornée de petites roses: so preppy et printanier. Le britannique Richard Quinn propose des imprimés floraux ou cachemire, de type tapisseries, parfaitement en adéquation avec ses créations fleuries et colorées: attention à la surcharge de motifs! Ganni a choisi des imprimés animaux (tigre, léopard, …) et des arabesques baroques – noires ou jaunes – ornent les jambes Versace. Même la collection Giambattista Valli x H&M comportait ses collants, qui arboraient le nom du styliste.

Attention tout de même à ne pas les filer! (déjà que quand c’est des DIM à plus de 15.-, c’est rageant…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :