Les chansons qui ont fait 2020

Parce qu’il n’y a pas tout à oublier dans cette année particulière. Montons le son!

Identical, Phoenix – Depuis « Ti Amo » (2017), le groupe de Versailles n’avait pas sorti de nouveau morceau. Celui-ci est dans la même veine que leur album italo-disco et ça fait du bien. Synthés revigorants, percussions entêtantes, 80’s vibe, tout est bon, sauf que la chanson est définitivement trop courte… Elle serait parfait dans la BO de « Call me by your name », mais apparaît dans le nouveau film de Sofia Coppola, « One the rocks » (avec Bill Murray), disponible sur Apple+.

The Plan, Travis Scott – Bande-annonce du film événement « Tenet », ce morceau condense absolument toute l’ambiance du film en 3 minutes. On ressent la tension, l’atmosphère pesante, mystérieuse, mais excitante et l’euphorie comme les protagonistes. Ici, l’autotune est justement dosé. Le refrain est hypnotisant et on retrouve quelques thèmes qui émaillent le film. Parfait.

Midnight Sky, Miley Cyrus – Voix éraillées, coupe mulet et make-up période Hedi Slimane chez YSL, Miley Cyrus délaisse la pop-country pour ce titre résolument glam-rock-disco. Utilisant des samples de Edge of Seventeen de Stevie Nicks (1981), le morceau fait la part belle à la voix rauque de la chanteuse, mise en valeur par des chœurs qui lui répondent, et s’il est joué en boucle, on ne perçoit pas de rupture.

…et ruez-vous sur Prisoner en duo avec Dua Lipa (voir plus bas, qui a elle aussi samplé Physical d’Olivia Newton-John) pour un morceau dansant, 90’s et punchy aux voix cassées sublimes!

Fever, Dua Lipa & Angèle – Avec une année 2020 chargée pour la première et un début de carrière fulgurant pour la seconde, les deux jeunes chanteuses collaborent pour un titre court (2’36’’), dansant et au croisement de leurs styles. Dua Lipa délaisse ses sonorités disco et 90’s pour les rythmes de synthés chaloupés propres à la belge. Le résultat ? un morceau anglais-français qui donne envie de sautiller, même si la part d’Angèle aurait mérité d’être plus longue.

Toutes les rétrospectives :

This love starved heart of mine (It’s killing me), The Jaded Hearts Club – Le « supergroupe », créé en 2017, qui réunit des membres de Muse (Matt Bellamy), Blur (Graham Coxon), The Last Shadow Puppets (Miles Kane) et the Zutons (Sean Payne), a sorti une reprise de la chanson de Marvin Gaye (1967), en version rock et chantée par Nic Cester de Jet, autre membre du combo. Cette chanson, qui ravira les fans de musique brute, est la première et elle annonce la sortie d’un album. Hop, ressortons les perfectos !

Cardigan, Taylor Swift – Avec «Folklore», album-surprise sorti au milieu de l’été (6 mois avant le deuxième album-surprise du 11 décembre), la chanteuse pop-country offre un nouvel univers folk et mystérieux qui nous plonge directement dans une série américaine des 90’s. et il faut reconnaître que cette ambiance feutrée et douce fait particulièrement du bien en cette année. Le single Cardigan est d’ailleurs parfait pour accompagner une séance de lecture avec un thé. Mention spéciale aussi pour Exile et Evermore, en duo avec Bon Iver.

Ces deux albums sont parfaits avec un plaid et une tasse de thé…attention, à ne pas avoir peur d’avoir l’impression de se retrouver dans un épisode de Gilmore Girls 😉

The Valley of the Pagans, Gorillaz + Beck – Avec un album-concept construit comme une série, Gorillaz nous réjouit avec ce titre pop, à la rythmique dansante et un fond qui reste rock. On retrouve la touche du groupe, mais celui-ci a évolué. Ce morceau (épisode 8), plutôt enjoué, est parfait pour accompagner une session de danse dans le salon ou n’importe quel exercice. On retrouve la patte de Beck, qui s’insère parfaitement dans l’univers du combo de Damon Albarn. Sinon, autre coup de cœur pour la chanson en collaboration avec Elton John : The Pink Phantom (épisode 7).

Take on me, The Baseballs – Alors que le monde semble changer pour de bon, quoi de mieux que de se replonger quelques décennies plus tôt ? Avec the Baseballs, c’est simple. Il suffit de monter le son pour se retrouver dans les années 50. Cette chanson ne fait pas exception et donne envie de se lancer dans un twist!

Comme des gangsters, Aliose – Le duo nyonnais a sorti un EP contenant plusieurs chansons sympas. vous aimiez Puggy? Vous retrouverez la patte du groupe belge, puisqu’ils ont participé à l’élaboration des morceaux (notamment dans les choeurs). Pour ce titre, on retrouve un sample de la chanson Bonnie & Clyde (dans le thème) et on retrouve avec plaisir cet assemblage de voix féminine et masculine, qui font la caractéristiques du duo.

Rather be you, Tom Gregory – Une mélodie catchy, une voix soul et profonde, que demander de plus? Tom Gregory fait penser à George Ezra, dans le sens où il est un jeune homme blanc mais qui possède une voix impressionnante pour son gabarit. Originaire de Blackpool, il propose aussi bien des ballades que des morceaux plus pop, voire rock. Comparé à Gavin James ou Lewis Capaldi, il est assurément un chanteur à suivre!

Man’s World (Stripped), Marina – La diva greco-galloise revient avec une nouvelle chanson aux accents féministes. Sa voix cristalline nous enveloppe immédiatement entre les graves et les aigus, comme elle sait si bien le faire. Accompagnée d’une mélodie au piano, la soprano fait montre de tout son talent et émeut avec ce titre qui fait assurément écho à l’actualité. Enorme coup de coeur pour la version acoustique, mais la version originale est également très sympa!

Toute la musique de 2020 :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s