C’est l’été, avec des glaces…véganes et genevoises!

L’été, c’est la saison des glaces! Voici une alternative locale et végétale qui ne nous fera pas culpabiliser!

Les glaces, ce sont souvent de la crème et du sucre. La provenance de certains ingrédients ne sont pas toujours connue et les colorants peuvent aussi avoir leur place dans la composition…

Avec Oba!, la recette change, mais pas le plaisir. Il s’agit de glaces végétales, artisanales, fabriquées en Suisse à partir d’ingrédients naturels. En effet, les produits laitiers sont remplacés par du lait de coco ou de soja. La gamme propose également des sorbets qui répondent aux mêmes critères.

Plusieurs parfums sont disponibles, comme ananas-menthe, crunchy cacahuètes, cappuccino ou Lemon curd.

Je me suis, pour l’instant, consacrée aux « crèmes glacées »: Cocotella, Lemon curd et chocolat.

Cocotella est un savant mélange de noix de coco et straciatella. Et alors? Et bien, niveau texture et onctuosité, rien ne change. Au niveau du goût, c’est différent parce que les composants sont différents. Etant amatrice de coco et de chocolat, j’aime beaucoup ce parfum, que j’aurais totalement pu (vouloir) inventer si j’avais une sorbetière. Mon coup de coeur!

Pour ce qui est de Lemon Curd, j’aime bien le côté citronné et pas trop sucré. Je reconnais l’aspect – onctueux – du lemon curd, mais pas son goût… Peut-être est-ce dû à la coco? Il est bon, sans être mon préféré. Et finalement, Chocolat a très bon goût, pas trop sucré, avec un léger arôme de coco en fin de bouche qui est très agréable. Sympa et original sans l’être trop!

Le plus? L’emballage est en carton (faits en Italie), donc, hop au recyclage!

Le 2ème plus? On les trouve à la Migros, à des prix raisonnables (CHF 3,50.- les 90 grammes).

Le seul hic? L’ingrédient principal étant le lait de coco, il n’est malheureusement pas très local…à consommer avec modération donc 😉

AHHHHHHHH (le meilleur livre de cuisine du monde!)

Le mois de mars annonce une bonne nouvelle: la sortie d’un livre de cuisine que je n’attendais pas, mais qui va être un véritable must-have!

Tout commence parmi les newsletters proposées par le NYTimes, celle de la rubrique « Cooking ». Chaque semaine, ces bulletins mettent en avant les recettes inventées par l’équipe, donnent des astuces de chefs ou proposent des sélections à thèmes (ex: Thanksgiving, recettes de pâtes, etc…)

Parmi ces envois, certains billets, écrits par Sam Sifton, font la part belle à des recettes-qui-s’en-sont-pas. Quésako? Ce sont seulement des marche à suivre simples, avec des ingrédients basiques, qui ne nécessitent pas de grammages ou de quantités précises. En gros, tout ce qui simplifie la vie de tous les jours. Et pendant les confinements, ces idées simples-mais-bonnes ont été d’une grande utilité.

La (vraiment) bonne idée de 2021 a été de compiler ces « no-recipe recipes » et d’en faire un livre de cuisine (qui, en plus, à l’air absolument MAGNIFIQUE!). Décrit comme étant destiné aussi bien aux étudiants qu’aux cuisiniers intuitifs, ce livre veut désacraliser la cuisine en la rendant fun et à la portée de tous.

Cet objet a bien sûr été précommandé et JE ME REJOUISSAIS de le recevoir et de le feuilleter!

Et alors?

Tout d’abord, avec sa couverture en textile et flexible, son look sobre, l’ouvrage est beau, vraiment beau. Il a un format pratique, ni trop grand ni trop petit. Chaque recette est accompagnée d’une grande photo, très classe, et les pages sont mattes! Un vrai plus quand on a les mains occupées et qu’il faut juste jeter un coup d’oeil sans avoir besoin de se déplacer car la lumière rend le texte illisible. Merci!

Avec près de cent recettes, il y en a pour tous les goûts (sauf pour les végans, car il est souvent question de beurre et d’oeufs). Elles sont classées selon différents thèmes comme Breakfast, Viandes, Poissons ou Riz et Pâtes, ce qui rend la recherche assez rapide. Un index est aussi disponible à la fin pour chercher par ingrédient. Personnellement, je trouve que la section Desserts est trop courte…mais elle a le mérite d’exister et de donner quelques idées pour cuisiner des fruits, au cas où.

Le livre contient toute une liste d’ingrédients indispensables à avoir chez soi pour pouvoir improviser en cuisine, ce que je trouve malin. Ensuite, les recettes sont relativement simples et courtes avec pleins d’idées pour les modifier selon nos goûts et nos provisions.

A nos fourneaux!

La capsule à café rechargeable: avis et bilan

Les capsules à café produisent une grosse quantité de déchets. Une des solutions possibles, si on possède une telle machine, est la capsule rechargeable. Alors, comment ça fonctionne, n’est-ce pas trop contraignant?

Moi qui suis une grande consommatrice de thé en vrac – et donc de boules à thé -, je ne me faisais pas vraiment de souci du côté de la manutention. Voici mon verdict pour la version caféinée:

  • modèle: Le modèle Nespresso de la marque Waycap, livré avec une presse, un distributeur (qui aide à ne pas en mettre partout!) et un set de couvercles ainsi que des joints.
  • remarque: La marque propose également des capsules pour machine Dolce Gusto et d’autres proposent également une version pour Tassimo (vous n’aurez plus d’excuse!)
  • utilisation: La capsule possède un couvercle muni d’un joint. Dès que celui-ci est mis, il suffit de remplir le contenant avec du café moulu – de votre choix, grâce à ce processus, j’en ai testé pleins! – et de le tasser, à l’aide de la petite presse. Ensuite, on visse le couvercle et on glisse la capsule remplie dans la machine! hop, le café peut couler! On notera que la capsule est livrée avec différents filtres (à mettre en même temps que le joint sur le couvercle) qui correspondent à certaines moutures. Tout est expliqué sur le site de la marque.
  • conseil: La capsule étant en métal, il est préférable d’attendre quelques minutes avant de la sortir du bac à capsules pour la vider (dans le compost) et la laver. Franchement, ce n’est pas plus contraignant que les boules à thé, vraiment! (et même si on ne la lave que le lendemain, ce n’est pas compliqué)
  • bilan: Je suis très contente de cet accessoire. Il est évident qu’avec le café en vrac, on limite clairement l’utilisation de capsules en alu ou en plastique. Il faut un petit coup de main pour ajuster le joint, mais dès qu’il est placé, je ne l’ai plus changé. Cela signifie aussi que je n’ai pas changé le couvercle amovible, qui convenait bien à ma mouture.
  • bilan 2: Je n’ai pas fait de calcul précis, mais en termes financiers, je pense qu’on y gagne aussi. Un bocal (à confiture) de café me dure plusieurs semaines et le coût du café en grains est nettement moins élevé que celui conditionné en capsules. Un autre bon point!

Recettes pour personnes pressées et gourmandes

Le temps manque parfois pour se concocter de petits plats mijotés. Et lorsque l’on aime manger, il est parfois difficile de se sacrifier au tout-prêt voire au fast-food. Guide pour les soirs où il n’y a pas d’inspiration ni de temps à disposition…

Cuisiner est le petit plaisir de ma journée, car il permet de laisser libre court à sa créativité dans une activité utile et agréable (manger !) Ainsi que nous le rappelle une étude publiée dans le «Journal of Humanities and Social Science», la cuisine et la pâtisserie peuvent nous rendre beaucoup plus heureux. Ces activités permettraient en effet de «suspendre le temps», en plus de nous aider à lâcher prise. Mais, parfois, le temps et les idées manquent, alors j’ai une liste de recettes rapides, savoureuses et simples à réaliser, avec ce qui se trouve dans les placards.

Soupes – En automne (cet automne en particulier), mes must-have sont : une cocotte en fonte et un mixeur plongeant. Avec eux, la soupe devient le plat n°1 des journées froides. Des légumes, du bouillon et des assaisonnements (oignon, ail, herbes de Provence, épices) qu’on laisse cuire et qu’on réduit en liquide (ou pas, si on aime les morceaux). On peut rajouter de la crème si besoin. La basique : poireaux-chou-carottes. On peut aussi faire un velouté avec les pieds des brocolis (utilisez les « arbres » pour les jolis plats). Courge-carottes fonctionne bien, comme aussi courge-curry, chou-fleur, carottes-patates, panais, etc…

Purées – Toujours avec mes deux ustensiles fétiches, on mixe, avec peu de liquide, des légumes bien cuits et on obtient une délicieuse purée en variant les ingrédients!

Sinon, autres exemples ne nécessitant pas d’ustensiles particuliers (outre casserole, poêle ou moule à gâteau):

Soupe asiatique – déjà mentionnée, cette recette archi-simple est parfaite quand il fait froid, mais qu’on ne peut pas préparer une vraie soupe (ou que l’on en a pas envie). D’ailleurs, en ajoutant un œuf mollet (6’ de cuisson), de la sauce soja, de la poitrine de porc caramélisée ou des herbes fraîches, on obtient de délicieux ramen ! Avec du bouillon maison, il est aussi possible de réaliser cette recette 😉

Dahl de lentilles – Il suffit de faire revenir des lentilles dans de l’huile (5’), puis d’ajouter une quantité égale de bouillon de légumes et de lait de coco et laisser mijoter (15’). Avant de servir, mettre des épinards congelés et laisser cuire (encore 5’). Et c’est prêt ! A servir tel quel ou avec du riz ou des naans (lien marmiton) au fromage.

Tartes – Avec une pâte (déjà faite ou préparée maison), on laisse parler sa créativité, en fonction des saisons : ricotta-courgette, lardons-oignons-crème acidulée pour une flamenkuche, épinards-feta, poireau, fromages (avec ou sans liant aux œufs), pissaladière (oignons et anchois) ou même une pizza.

Salades – Pour réaliser des salades qui donnent envie, il faut du croquant, du sucré, du frais et des saveurs. Donc on n’hésite pas à ajouter à la salade (roquette, rampons, laitue, …) un autre légume (endive, carotte, chou rouge, …) et des toppings (graines, oignons grillés, tomates séchées, croûtons, fruits secs, …) ainsi qu’une sauce sympa (agrémentée de miel, de yogourt ou de moutarde). La technique fonctionne aussi pour les taboulés. 

Risotto de chou rouge – Facile à préparer et un régal pour les yeux, ce risotto violet! On émince finement le chou (taille des grains de riz, environs) et on prépare son risotto normalement (riz et oignons revenus dans l’huile, puis ajouter le bouillon petit à petit). En fin de cuisson, ajouter le chou. Il restera croquant et colorera le plat ! Fonctionne également avec des épinards, des asperges, des courgettes

Purée de pommes de terre irlandaise – Très simple et facile à réaliser mais un peu plus originale! et pourquoi ne pas tester avec des panais, des carottes ou de la courge?

Aubergines sassarese – Le meilleur de l’été en quelques étapes, simple et goûteux!

Les pâtes – Ce qui est bien avec les pâtes, c’est qu’il existe foultitude de recettes, végétariennes ou non! Ici, deux idées simplissimes!

  • Des pâtes aux brocolis – Tellement simple qu’on se demande pourquoi on y a pas pensé avant ? Et avec un peu d’idée, on pourrait utiliser pleins d’autres légumes, non? ou ajouter des oignons caramélisés?
  • Cacio e pepe – Des pâtes + du pecorino + du poivre + de l’eau de cuisson, rien de plus facile!

Un crumble – des fruits coupés en petits dés, du sucre + de la farine + du beurre mou ( à quantités égales, environ) que l’on parsème et que l’on glisse au four pour un dessert fondant et croustillant facile à réaliser. A agrémenter de cannelle, d’amandes, de noisettes ou de fruits secs pour les plus gourmands. Et ça fonctionne aussi en salé : pour le croustillant, on mélange beurre, parmesan, farine et poudre d’amandes/noisettes si on aime 🙂

Riz frit – Des restes de riz à appréter avec les légumes qui se trouvent sous notre main. Facile et délicieux!

Les 5 articles les plus lus de 2020

Top 5 du blog:

Recettes ayant élargi mon horizon culinaire

Faire la cuisine peut s’avérer être un hobby sympa, mais aussi une manière de consommer différemment et mieux. Petit tour d’horizon de recettes glanées au fur et à mesure de mes lectures. Bon appétit ! Des livres de cuisine, j’en ai finalement très peu*. Comme pour les … Lire la suite

Le maquillage retombe en enfance

Enfant, qui ne s’est jamais fait les ongles avec du Stabilo? Une french-manucure avec du correcteur blanc ou du rouge à lèvres avec du Neocolor? Lire la suite

Se mettre dans l’ambiance des fêtes

Même s’il est difficile de planifier les semaines à venir, il est tout à fait possible de se préparer à l’ambiance des fêtes de fin d’année ! Pour certains (dont moi), c’est même nécessaire à leur bien-être ! Noël approche et en cette période mouvementée, un peu de … Lire la suite

La coiffure phare du défilé Chanel est ma coiffure de tous les jours !

Quel n’a pas été mon étonnement en découvrant le défilé Chanel pour l’hiver prochain! Quelle simplicité dans les tenues et les coiffures ! A copier d’urgence (et facilement). A part les collants monogrammés, toutes les pièces présentées sont des basiques facilement disponible dans nos armoires (shorts noirs, blouse blanche, … Lire la suite

Tout ce que j’aime porter en été

Devant ma penderie, pour choisir des vêtements pour aller travailler, dans l’air déjà chaud du matin, je me suis rendue compte que je n’aimais pas m’habiller durant l’été, car rien n’est plus confortable qu’un short et un top léger, glissé à l’intérieur, pour supporter la chaleur. … Lire la suite

Image

Wish-list

Autres idées cadeaux suisses:

  • De la pâte de miso produite à partie de soja suisse et préparé par des expatriées japonaises. Il existe aussi des boules de miso à laisser fondre dans de l’eau bouillante pour avoir un bouillon express 😉
  • Un atelier créatif avec un artisan local? C’est ce que propose la plateforme Matière Brute. Couture, découpage de papier, fleurs, il y en a pour tous les goûts!
  • Dans le même ordre d’idée, mais pour les apprentis peintres: un atelier qui permet de s’inspirer des techniques d’artistes. Ayez enfin l’occasion d’accrocher un (presque) vrai Andy Warhol ou Basquiat…

Podcast Love #2

Après une première liste de podcast, j’ai découvert d’autres séries intéressantes et toujours aussi passionnantes, des sujets variés qui font parfois réfléchir ou voyager.

Washington d’ici – Podcast des correspondants des radios publiques francophones aux Etats-Unis où chaque quinze jours, un thème est développé selon  les intérêts de chacun des intervenants. Une plongée dans l’Amérique et dans l’actualité, qui éclaire bien les événements de l’année 2020, pas de tout repos. Autre point positif, ce sont les différents accents des journalistes, bel aperçu de la diversité francophone.

Miroir, miroir – Parler des corps, de l’acceptation de soi, des normes de beauté et de culture du bien-être ? C’est l’objectif de Jennifer Padjemi qui reçoit un invité par épisode pour creuser des sujets qui nous touchent tous, de près ou de loin, sans que l’on s’en rende parfois compte.

Mansplaining – Un homme blanc, cisgenre, hétéro s’interroge sur la masculinité. C’est rafraîchissant et pertinent de se questionner depuis un autre point de vue. Parmi les autres podcasts qui abordent les questions de genre et de masculinité, on recommande les Couilles sur la Table.

La matrescence – Aborder des questions liées à la maternité et à la parentalité dans une société qui impose encore beaucoup de normes aux femmes, c’est l’objectif de la journaliste Clémentine Sarlat. Mot-valise qui mélange maternité et adolescence, le podcast souhaite expliquer la naissance d’une mère. C’est fait avec tact, justesse et les sujets – pas toujours légers – sont traités de manière à apporter un nouvel éclairage. Ici, pas de clichés, seulement des réflexions!

Britain Rocks – Les Inrocks et Visit Britain s’associent pour proposer une série de six podcasts, six escales dans six villes de Grande-Bretagne, qui parlent de musique (surtout), de cinéma ou de gastronomie. Chaque épisode nous fait déambuler dans la ville à la découverte de lieux culturels, l’occasion d’un dépaysement réel pendant une vingtaine de minutes à chaque fois. Une carte détaillée de chaque ville est aussi disponible, pratique pour préparer de futurs voyages.

Bouffons – Alors ce n’est pas un podcast pour parler d’idiots (blague), mais de nourriture ! ici, ça parle de recettes, mais pas forcément : on décrypte nos assiettes et ce qu’elles représentent socialement. Ici, la discussion donne faim, mais aussi à réfléchir. Il y a deux types d’épisodes, longs (une trentaine de minutes) ou courts (moins de dix) qui s’écoutent en tout temps.

Astuces pour une cuisine zero-déchet

Consommer moins et mieux passe aussi par l’alimentation. Si de nombreuses marques/enseignes limitent les emballages, il y a pleins de petites choses à mettre en place sans que l’on perde en confort.

Avec la salle de bain, la cuisine est la pièce où le maximum d’efforts devrait être fait. C’est pour cette raison que plusieurs changements ont été réalisés depuis quelques années, par étapes.

Première étape : facile

–          Ne pas acheter de papier-ménage et le remplacer par des chiffons lavables.

–          Ne pas utiliser de sachets plastiques pour les courses ni pour emballer les légumes. Les remplacer par des sacs en toile (facile à se procurer, pleins de magasins/musées/cafés en proposent en cadeau ou à la vente).

–          Trier ses déchets (mais ça, on le fait depuis l’école primaire !)

–          Nettoyer la cuisine avec du vinaigre et du savon noir, écologiques et économiques. Et sans ces parfums artificiels qui donnent mal à la tête. Pour la vaisselle, il existe des savons de Marseille solides très efficaces pour dégraisser les plats et assiettes.

Deuxième étape : intermédiaire

–          Acheter ce qui peut l’être en vrac (pour commencer, le thé ou les épices, par exemple). Sinon privilégier les emballages en papier ou carton, recyclables.

–          Utiliser des bee-wrap (tissus enduits de cire d’abeille) pour éviter le plastique alimentaire (on en trouve dans plusieurs boutiques en vrac, par exemple Chez Mamie).

–          Dans le même ordre d’idée, remplacer le papier sulfurisé par un substitut lavable (disponible à Manor ou à la Coop).

–          Prendre ses propres contenants pour les courses. Même les boucheries les acceptent ! Attention cependant à penser à en prendre assez selon les quantités, hihi.

–          Les cure-dents pour l’apéro ? Remplacés par des piques en métal, lavables. Les serviettes en papier ont disparus au profit de celles en tissus.

Il faut mettre en place quelques réflexes nouveaux, mais dès qu’ils sont pris, cela devient tout de suite plus facile.

Étape DIY

–          Réaliser des tawashi (éponges japonaises) à partir de vieux vêtements (tuto ici) pour éviter d’utiliser des éponges.

–          Faire son propre bouillon de légumes en poudre avec des épluchures : on les lave à l’eau, on les dispose dans un plat ou sur une plaque que l’on glisse au four avec chaleur tournante, on attend qu’elles soient bien sèches puis on les réduit en poudre à l’aide d’un mixer. Moins gras, moins salé, on peut assaisonner notre poudre selon nos goûts. Astuce : le céleri permet de réduire l’ajout de sel.

–          Cuisiner ! Les raviolis, gnocchis, pâtes à gâteau, confitures, biscuits sont faciles à réaliser. Il faut juste prévoir un peu de temps, mais ça occupe parfaitement un dimanche pluvieux. Et on peut les congeler ! (et ça fait toujours son effet devant des convives)

Ce qu’il reste à mettre en place :

–          Éliminer complètement les déchets plastiques

–          Acheter encore plus en vrac

La grande distribution s’y met

Migros l’avait annoncé en juin: elle proposera des sacs – à la vente – des sacs pour récolter le plastique autre que le PET, qu’il sera ensuite possible de déposer dans les succursales. Ces déchets seront traités afin de récréer des contenant en plastique. Les gobelets, emballages alimentaires, bouteilles de lessives, entre autres, seront acceptés, qu’importe leur origine (même celle de concurrents!). Par contre, attention, les couverts en plastique – en polystyrène – ne seront pas admis dans ces nouvelles poubelles. A Genève, cette possibilité devait être disponible dès août. Elle a pris du retard (le lancement à Lucerne a été retardé), Migros devrait donc probablement informer ses clients sur cette nouvelle possibilité. Coop, de son côté, ne prévoit pas de mesure équivalente. Elle estime faire déjà des efforts dans l’emballages de légumes – seule une étiquette sur le bio, par exemple – et dans la réutilisation du PET.

Recettes ayant élargi mon horizon culinaire

Faire la cuisine peut s’avérer être un hobby sympa, mais aussi une manière de consommer différemment et mieux. Petit tour d’horizon de recettes glanées au fur et à mesure de mes lectures. Bon appétit !

Des livres de cuisine, j’en ai finalement très peu*. Comme pour les reviews de maquillage ou les critiques culturelles, j’aime bien avoir l’avis de quelqu’un avant de me lancer dans quelque chose de nouveau. Cela vaut aussi pour les recettes de cuisine.

Soupe asiatique, pour les soirs de flemme : un bouillon + des légumes + des nouilles + du lait de coco + du curry

Panettone maison, j’en rêvais, il est possible ! Absolument incontournable pour la période de Noël

Cod cakes, petites bouchées apéritives ou en format steak pour le soir, cette recette est parfaite et facilement adaptable avec les légumes de saison (fenouil à la place du céleri, …)

Tres leche au chocolat, gourmandise à l’état pur et tellement simple à réaliser. Un must pour ceux qui aiment le sucré

Flans à la fleur d’oranger, il est possible de remplacer le lait végétal par du lait avec ou sans lactose. Recette infaillible !

Tarte salée au sucre, un dessert typiquement vaudois excellent et facile à réaliser avec des ingrédients que l’on a toujours dans ses placards

Mustikkapiirakka, recette finnoise gourmande et originale

London fog, boisson à éviter si on ne met pas de lait dans son thé…mais très sympa en version chaude ou froide

Flan tropical, fonctionne aussi sans le rhum

Pudding au maïs, pour changer des desserts habituels

Scones, parce que c’est la base d’un tea time anglais et que l’automne se profile

À tester :

Campari cake

Seis leche (oui, oui)

Gâteau léger au fromage blanc, une alternative au cheesecake à essayer

Babka / babka salée

Brioche au lait condensé

Croquettes de saumon

Kebbeh

Médias : Lectures qui rythment le quotidien

La lecture est une de mes passions. Il n’existe pas un jour où je ne lis pas. La plupart du temps, ce sont des articles – divers et variés – que je dévores. Voici une sélection des plus fréquents.

Cuisine :

  • J’adore lire les recettes de cuisine de Tommaso Melilli, chef franco-italien, qui propose toujours des idées originales, faciles, de saison et qui donnent affreusement envie. En plus de la marche à suivre, il y a toujours des anecdotes sympas qu’il raconte dans ses textes. Chaque article paraissait le vendredi et j’étais chaque semaine impatiente de découvrir son plat. Depuis la fin de la série « Spaghettis wars », ses articles sortent aléatoirement mais c’est toujours une bonne surprise d’en découvrir un nouveau !
  • Je reçois la newsletter du NewYorkTimes et elle est géniale ! Toutes les idées sont cool et différentes de ce que l’on a l’habitude de voir en Europe. Je déplore juste la grande quantité de féculents, il est parfois pas facile de trouver une recette qui n’en contienne pas…mais c’est une belle source d’inspiration pour des idées nouvelles et pas trop compliquées et leur compte Instagram est vraiment top.
  • Food52 est un webzine qui parle lifestyle et notamment beaucoup de nourriture et de cuisine. Une de ses rubriques est géniale, car l’auteure teste toutes les manières possibles de cuisiner un ingrédient (par exemple,  cuire des blancs de poulet, frire un œuf ou réaliser une purée de pommes-de-terre). Les articles d’Ella Quittner sont presque des rapports scientifiques où elle explique ses techniques, ses résultats et les compare. En plus de donner des informations utiles, ces textes sont drôles tout comme les photos détaillant chaque manière de faire.

Relations : 

  • C’est la newsletter-star du NYT : Modern love, ou le courrier du cœur à la sauce 21ème siècle. On y parle de tout type de relations : amoureuses, amitiés, parents-enfants, fraternelles, épistolaires, virtuelle, animalière, etc… Il y a aussi une rubrique mariage avec des histoires de couples hors du commun et foultitude d’articles qui conseillent ou mettent en lumière des enjeux de la vie de tous les jours. Le succès est tel qu’une série tirée de toutes ces histoires a même vu le jour ! D’autres reportages sont également disponibles dont le témoignage d’une créatrice de robes de mariée qui explique comment elle a chois la sienne 😉

Actu :

  • Les newsletters d’Heidi.news. J’adore et puisqu’elles sont envoyées de différentes villes du monde, elles permettent de découvrir des médias méconnus ou des sujets lointains. C’est un réel bon petit tour d’horizon matinal pour savoir ce qui se passe de par la planète.

Pop-culture :

  • Slate.fr propose plusieurs chroniques hebdomadaires qui traitent de pop-culture. Il y a celle sur les séries (cultes, mais aussi TOUTES les nouveautés). C’est fou ce que les deux auteures connaissent sur quasiment tous les épisodes de toutes les séries. Une autre résume les épisodes de Top Chef sur M6, avec pleins de gifs pour illustrer les événements marquants de la soirée.

Chroniques : 

  • La vie à 25 ans, le Temps – Cette chronique sort le mercredi, une semaine sur deux, et je suis toujours impatiente lorsque c’est sa semaine de sortie, car elle me rappelle toujours des souvenirs de mon enfance/adolescence/trois derniers jours. Parfois, suivant l’actu, je me surprend à avoir eu une réaction similaire à la chroniqueuse. C’est drôle, frais, avec pleins de références aux 90’s et 00’s.
  • Au bout du lac, le Temps – C’est la chronique d’Alexis Favre, le producteur de l’émission Infrarouge. Il écrit très bien, sur des sujets d’actu, avec beaucoup de pertinence et un peu d’humour. C’est court, vivant, intéressant tout en laissant place à la réflexion personnelle. Tous les vendredis dans le quotidien.
  • Sophie Fontanel dans le Nouvel Obs – Elle chronique sur la mode de manière pertinente, malicieuse et experte. Chaque texte est un petit bonbon lucide sur un monde futile, mais ô combien mystérieux et passionnant. Qu’elle témoigne de la fin du magasin Barney’s à New York avec tristesse et sans fard ou qu’elle liste ses envies de fin de confinement, le ton est juste, sérieux, subtile, drôle et terriblement d’actualité.

Blogs :

  • Mango&salt – Envie de vintage, de plantes, de recettes saines et d’écologie ? C’est par ici ! Le tout accompagné d’idées de lectures, de podcast et de films/séries.
  • What Olivia Did – La britannique nous emmène dans son univers fait de mode, de lectures, de voyages et de bons plans. Mention spéciale à ses articles sur la préparation de son mariage ! et ses playlists pour tous les moments de la vie.
  • New Darlings – Un blog écrit à quatre mains (les auteurs sont un couple) sur différentes thématiques : décoration d’intérieur, écologie, beauté, maternité…le tout avec de superbes photos aux teintes chaleureuses (normal, ils vivent en Arizona)
  • L’occhio di Lucie – Ici sont compilées les anecdotes et les recettes d’une française qui vit en Italie. C’est tout simplement dépaysant et permet une réflexion sur les différences culturelles avec nos voisins.
  • Mode and the city – Fan de looks preppy, de couleurs automnales, de Noël et de clean beauty, alors il faut se rendre sur ce blog. Mention spéciale aux articles concernant l’organisation de mariage; c’est exactement tout ce que j’ai sur mon moodboard!